tri des biodéchets

Collecte des Biodéchets : Le Point sur la Situation dans votre Ville en 2024

Selon l’ADEME, 57% des Français jettent leurs déchets alimentaires dans leurs ordures ménagères et 21% d’entre eux déclarent que c’est parce-qu’il n’existe pas de service de collecte. Cela va changer à partir du 1er janvier 2024 puisque le tri à la source des biodéchets sera obligatoire. Cela signifie que les communes sont dans l’obligation de mettre en place un système de collecte des déchets organiques de leurs habitants avant cette date.

Que vous habitiez en maison ou en appartement, que vous soyez particulier ou professionnel, vous aurez donc une solution pour revaloriser vos déchets alimentaires. Les collectivités vont ainsi mettre en place différents points de collecte des biodéchets et des aides pour s’équiper à moindre coût d’un composteur ou d’un bio-seau. Voici ce qu’il en est dans les grandes villes de France !

Comment collecter les biodéchets dans sa ville ?

À partir de 2024, et pour s’aligner au droit européen, tous les Français et Françaises devront trier leurs biodéchets, c’est-à-dire leurs restes alimentaires.

Ce tri consiste tout simplement à déposer ses déchets dans un point de collecte prévu à cet effet (collectif) ou de les réutiliser pour en faire du compost (par exemple).

Grâce à la collecte de ces biodéchets, il est alors possible de les revaloriser pour en faire du fertilisant ou du biométhane (gaz vert) !

Si vous ne souhaitez pas transformer vos restes en compost (ou biogaz), vous devez les jeter dans une poubelle collective. Selon l’endroit où vous logez, plusieurs solutions sont envisageables :

  1. Le syndic de copropriété a installé un bac dans les espaces communs pour déposer vos biodéchets (généralement un bac de couleur marron) ;
  2. La collectivité a mis en place des composteurs de quartier pour y jeter vos restes ;
  3. Vous pouvez amener vos déchets alimentaires (fermés dans des sacs compostables ou kraft) dans les bacs entreposés dans certains marchés alimentaires.

Pour savoir ce qui a été mis en place dans votre ville, nous avons préparé des guides complets sur le tri des biodéchets dans les grandes villes de France :

Quelles sont les villes qui offrent un composteur gratuit ?

Le tri obligatoire des biodéchets est à la fois un changement majeur dans le quotidien des Français mais également un investissement qui peut s’avérer coûteux pour certains.

En effet, vous avez avant tout besoin de vous équiper d’un bio-seau. Il s’agit d’une petite poubelle de cuisine hermétique dans laquelle vous pouvez collecter vos déchets alimentaires avant de les amener jusqu’au point de collecte (ou dans votre composteur).

Un bio-seau coûte généralement quelques dizaines d’euros seulement, mais certaines collectivités ont fait le choix d’en offrir gratuitement à leurs contribuables !

Des villes comme Paris ou Rennes participent à ce genre d’initiative. Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de votre mairie. Vous pouvez également contacter la déchetterie proche de vous. Il arrive qu’elles donnent des bacs à compost gratuits !

Quant aux autres communes, certaines ont fait le choix de proposer des aides financières pour s’équiper en composteur, par exemple. Ce type d’appareil permet de transformer directement ses déchets en fertilisant naturel. Il en existe même certains qui sont adaptés aux appartements !

Pour information, le gouvernement a mis en place le fonds vert, une enveloppe de 2 milliards d’euros destinée aux collectivités pour accélérer la transition écologique. Ce fonds inclut notamment les aides destinées aux contribuables pour le tri des biodéchets.

Quels sont les biodéchets concernés ? La liste

Les biodéchets concernés par la nouvelle législation sont les suivants :

  • Épluchures, coquilles, etc.
  • Restes de viande
  • Sachets de thé et mouchoirs
  • Produits alimentaires périmés (sans emballage)
  • Déchets verts : pelouse, feuilles mortes, déchets ligneux, etc.

Comment se passe la collecte des biodéchets pour les professionnels ?

Les professionnels sont également concernés par cette nouvelle obligation. Ils doivent donc trier les déchets verts, les déchets de table mais aussi les invendus non commercialisables.

Là encore, deux options s’offrent à vous :

  • Faire du compost sur place : il faut évidemment disposer d’espaces verts mais également trouver une personne référente pour s’en occuper ;
  • Faire appel à un prestataire pour collecter ces déchets (public ou privé) : rapprochez-vous de votre département ou région pour savoir si une solution publique existe. Sinon, trouvez un acteur privé (payant) pour venir récupérer vos déchets sur place.

Aline D.

Aline est sensible depuis longtemps à la cause climatique et limite autant que possible son empreinte carbone et ses déchets. En bref, elle est contre les énergies fossiles et pour le zéro déchet !